jeudi 5 octobre 2017

Yoyotage (bis)

Pour faire suite au premier yoyotage, une nouvelle série cousue pendant l'été, mais bien moins conséquente que la première.
 
 
 
 
 
Montage de 112 yoyos seulement. Malgré tout, le projet avance, même si je suis encore très loin de but. C'est pour cette raison que je vous dis à quoi les yoyos sont destinés : je les monte sur du cordonnet que j'ai teint en vert. Enfin, j'alignerai un certain nombre de cordonnets (j'en ai prévu 17, ci-dessus il y en a 2) pour faire une portière pour protéger ma maison des bêtes indésirables comme les insectes et les oiseaux que je préfère à l'extérieur.
Suite aux prochaines vacances en France...

14 commentaires:

  1. Bonne idée et une bien belle variété d'imprimés, d'unis et de boutons. Et le cordonnet teint en vert, c'est raffiné ! Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  2. waouh quelle production, et quelle belle idée,

    RépondreSupprimer
  3. Gros boulot, très belle idée.. et beaux yoyos...
    belle journée à toi

    RépondreSupprimer
  4. J'adore les yoyos, ceux là sont splendides, chacun à sa petite particularité.
    Bon yoyotage ! Biz

    RépondreSupprimer
  5. waouh, encore une bien belle série !!
    Ah oui, géniale ton idée d'utilisation de tous ces yoyos ;-).

    RépondreSupprimer
  6. Génial avec les boutons ! en plus ta portière aura plus de "tenue" ...

    RépondreSupprimer
  7. Quel courage , le résultat en vaut la peine. Encore une bonne idée.

    RépondreSupprimer
  8. Quelle bonne idée ... Mais quelle patience ...

    RépondreSupprimer
  9. superbes,bonne idée la portière;bon courage pour la suite

    RépondreSupprimer
  10. Belle idée! un beau moyen d'utiliser aussi ses boutons, mais quel boulot!!

    RépondreSupprimer
  11. Pffiou, quelle belle famille ! ta portière sera unique !

    RépondreSupprimer
  12. Attention aux effets secondaires indésirables : avec une aussi jolie portière, les insectes du secteur risques d'organiser une visite chez toi ? Déjà en photo, les yoyos font un superbe rendu.

    RépondreSupprimer

Merci, c'est très sympa de laisser une trace de ton passage