lundi 27 janvier 2014

Blanc Bee Quilt et vieilles dentelles 55, 56, 57 et 58

Nous allons d'abord faire une petite diversion et nous intéresser à la mode à la manière philippine. En fait de mode, il s'agit plutôt des vêtements traditionnels philippins. Pas le pagne qui se portait (et se porte encore chez certaines tribus isolées dans les forêts de Palawan) avant l'arrivée des Espagnols, mais les vêtements de la bourgeoisie. Ces vêtements se portent encore pour des occasions spéciales.
Par exemple le "barong" masculin. C'est resté la chemise de cérémonie. Les hommes la portent en guise de smoking ou de costume habillé. J'en ai vu dans l'assistance à des mariages, lors de réceptions un peu formelles. Elle est tissée en piña, la fibre d'ananas, ajourée et rebrodée.
modèles actuels de barongs
Le barong de tous les jours (l'équivalent de notre "costume-cravate" a des manches courtes, son tissu de ramie (plus rarement de coton mélangé) est plus opaque et les broderies entourant la patte de boutonnage sont plus sobres.
Le vêtement féminin "baro at saya" est composé d'une blouse en piña à manches plutôt courtes et très amples, le baro, et d'une jupe longue, le saya.
 
Le baro est encore porté dans les grandes occasions, comme les mariages et les soirées. Le modèle en est souvent simplifié, les manches à forme traditionnelle sont simplement montées sur des robes fourreaux, comme sur la photo de droite ci-dessous.
C'était le petit quart d'heure culturel. Bon on passe aux choses sérieuses. Enfin à l'objet principal de mon billet. Ben oui, on n'est pas là pour se cultiver, mais pour voir l'avancée du Blanc Bee Quilt.
Revenons au titre du billet. Non, vous n'avez pas rêvé, 4 nouveaux hexagones cette semaine pour ce Blanc Bee Quilt. J'ai choisi de vous les montrer tous ensemble parce qu'ils ont un thème commun, les broderies philippines. Ceci explique cela.
J'ai acheté des petits mouchoirs et napperons en piña brodé et allègrement découpé dedans de quoi monter quelques hexagones (les angles brodés).
Le premier appliqué sur un piqué de coton est doublé de lin bis rebrodé d'une chaînette double.
 



Le deuxième, cousu sur du lin, a un dos à pois fixé d'un point de chaînette à crêtes.
 
Le troisième, l'angle brodé d'un mouchoir fixé sur le même piqué de coton que le premier, est doublé d'un imprimé à patchwork retenu sur le devant par un double point de chausson bicolore (ça, je crois bien que je l'avais vu chez Constelacion et ça m'avait bien plus).
 
Le quatrième enfin est formé de la superposition des 3 autres angles du mouchoir utilisé pour le précédent. Les 3 couches sont cousues sur un coton à drap, doublées d'un drap à rayures satin. Le point de bordure est un simple point lancé en patte d'oie (NB pour Viviane : la patte d'oie a déjà été utilisée, mais elle était formée de bouclettes)
 
Me voilà face à 58 hexagones ornés de 56 points de bordure différents (je ne compte pas bien entendu les deux fois où j'ai utilisé des points invisibles pour les dos en broderie anglaise). J'ai encore 7 points sur ma liste et peut-être me résoudrai-je à broder des points qui ne me tentent pas trop pour rallonger ma liste. Merci à Mary Corbet et Sharon Bogon pour leurs leçons si précieuses. Encore 30 HX à coudre. J'y retourne.
Mais pas tout de suite, il faut d'abord que j'aille prendre une bouffée d'inspiration chez Constelacion qui ouvre les tiroirs de son atelier pour une nouvelle fournée d'hexagones, comme tous les lundis. Qui me suit ?

14 commentaires:

  1. Quelle peur ce matin en voyant ces belles chemises!!! J'ai bien cru que tu avais osé y poser les ciseaux....

    RépondreSupprimer
  2. elles sont magnifiques ces chemises traditionnelles ! je me demande si les tissus sont vraiment souples ?
    j'adore ce que tu as fait de ces petits mouchoirs et je trouve brillante l'idée d'avoir fait un 4ème hexagone avec les 3 angles opposés aux broderies, c'est très chouette !
    et attends un peu que la contrôleuse des points finis se mette au boulot parce que là, je suis un peu dépassée !
    bonne journée malgré tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les tissages de piña, abaca ou même ramie sont assez raides. Personnellement je n'en porterais pas !

      Supprimer
  3. Mon frère c.est marié dans se vêtement... Il était magnifique avec et Mla marieé quant à elle avait une robe blanche à l.occidentale... Bonne journée et bravo pour tout ces hexagones!

    RépondreSupprimer
  4. Tes hexagones sont toujours aussi superbes ! Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  5. Passionnant ce billet sur les vêtements traditionnels philippins. J’ignorais que l’on pouvait faire du tissage à base de fibres d’ananas. Je suis épatée par ces superbes broderies (sont-elles faites à la main ??), que tu as parfaitement su mettre en valeur sur tes hexagones.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crains que ce ne soit de la broderie machine, le savoir-faire manuel se perd

      Supprimer
  6. merci pour ce billet, les vêtements sont magnifiques
    tes hexagones aussi bien entendus

    RépondreSupprimer
  7. Je suis toujours sans voix devant ce que tu fais. Et merci pour tes reportages toujours très intéressants.

    RépondreSupprimer
  8. Encore 4 hexagones super réussis ;-). Bravo, bravo.

    RépondreSupprimer
  9. elles sont superbes ces chemises! bravo pour les nouveaux hexagines! très jolis! biz

    RépondreSupprimer
  10. Quelles sont belles les chemises et tes hexagones avec les mouchoirs philippins sont vraiment très beaux.

    RépondreSupprimer
  11. Ces chemises brodées et ses mouchoirs sont magnifiques.
    Tout est bien mis en valeur. Comme toi je suis fan de dentelles et broderies.

    RépondreSupprimer
  12. Que de jolies créations - tu as été gâtée par tes amie - je te souhaite une bonne nuit bisous

    RépondreSupprimer

Merci, c'est très sympa de laisser une trace de ton passage